ABiTHEA Crecy la Chapelle : Peut-on transformer une location ? - Mieux connaître - Actualités - ABiTHEA Crecy la Chapelle
immobilier crecy la chapelle , immobilier coulommiers , immobilier crécy-la-chapelle , immobilier mouroux , immobilier faremoutiers , immobilier guerard Pour nous, la proximité a un sens !
immobilier Crecy La Chapelle, Coulommiers, Voulangis - Appartement, Demeure de Prestige, Immeuble, Longère, Maison, Programme Neuf, Terrain, - Crecy La Chapelle, Coulommiers, Voulangis - Agence immobilière à Crecy La Chapelle. Biens à vendre et à louer : appartements, maisons, terrains.
Rechercher un bien immobilier...
  • Maison (28)
  • Appartement (4)
  • Immeuble (1)
  • Terrain (2)
rechercher
> Plus de critères > Rechercher sur la carte > Activer l'alerte email
 separator

Plus de critères

Affiner votre recherche en précisant vos critères.

Surface  separatorentre  separator et m2
Nombre pièces  separatorentre  separator et
Ascenseur  separatorégal à  separator Oui Non
Année construction  separatorentre  separator et
Nombre balcons  separatorsupérieur à  separator
Surface séjour  separatorsupérieur à  separator m2
Neuf - Ancien  separatorégal à  separator
Nombre de terrasses  separatorsupérieur à  separator
Etage  separatorentre  separator et
Recherche par référence
Tracer votre zone de recherche :
ABiTHEA Crecy la Chapelle » Actualités » Mieux connaître » Peut-on transformer une location ?

Peut-on transformer une location ?

 separator

UNE JEUNE DEMOISELLE EN TRAIN DE PEINDRE UN MUR AVEC UN ROULEAU

Avant d’entreprendre des travaux dans une location,
vérifiez bien ce que vous pouvez faire dans une habitation qui ne vous appartient pas
.

Une série de pinceaux en gros plan avec un flou artistique dans la perspective de la photo

Vous souhaitez faire des améliorations dans votre logement, mais vous ne savez comment vous y prendre avec votre ­propriétaire. Devez-vous l’avertir de votre projet ou bien le réaliser sans le prévenir des changements ?

Vous avez la possibilité de faire des aménagements dans votre habitation, sans l’autorisation du bailleur, dès lors que les travaux ne transforment pas les lieux et les équipements. Vous pouvez repeindre les murs et les plafonds, changer le papier peint, poser une nouvelle moquette, installer des ­petits équipements démontables ou des étagères et même faire des trous dans les murs pour accrocher vos cadres. Tous les travaux de décoration sont parfaitement réalisables et votre propriétaire ne peut pas s’opposer à des travaux d’aménagement.

En revanche, abattre une cloison, installer une salle de bain, pratiquer des ouvertures dans les murs, élargir une porte sont considérés comme des travaux de transformation et non de simples aménagements. Ces gros travaux peuvent, en effet, modifier la structure et la disposition générale du logement. Par contre, l’aménagement de combles, ne portant pas sur le gros œuvre, ne constitue pas une transformation des lieux.

Pictogramme d'une maison divisée en quatre avec quatre pictogrammes : un robinet, un tournevis, une prise électrique, un rouleau de peinture

Les réparations incombant au locataire.

En tant que locataire, entretenir ou réparer votre ­habitation sont des ­obligations figurant dans votre bail. Et si votre propriétaire doit effectuer les gros ­travaux comme la réfection de la toiture, le ­remplacement de la chaudière ou du chauffe-eau, vous êtes tenu d’assurer l’entretien courant du logement pour éviter une dégradation des lieux loués. Parmi les ­dépenses vous incombant, vous devez entretenir les portes et fenêtres ­(graissage des gonds, réparation des ­poignées) ainsi que les installations électriques et de chauffage (remplacement d’interrupteur ou de prise de courant, ramonage, contrat ­d’entretien de la chaudière). Concernant les éviers et les appareils ­sanitaires, vous devez procéder au ­dégorgement, au nettoyage des ­dépôts de calcaire, au remplacement de joints, de ­douchette, flexible de douche et flotteur de chasse d’eau.

L’accord du bailleur : une mesure de sécurité.

En règle générale, les travaux de transformation ne sont pas interdits, mais ils nécessitent une autorisation écrite du ­propriétaire. Si vos travaux apportent une plus-value au ­logement loué, demandez à votre propriétaire de participer aux frais ou négociez avec lui une diminution du loyer ­pendant une certaine durée. S’il accepte, vous pouvez signer avec lui une convention de travaux dans laquelle vous mentionnerez les travaux concernés et la contrepartie financière.

À défaut d’accord écrit, lors de votre départ, votre propriétaire peut exiger que vous remettiez les lieux en état à vos frais. Il peut aussi choisir de conserver à son bénéfice les modifications apportées sans que vous puissiez réclamer une indemnisation des frais que vous avez engagés. Vous n’aurez donc droit à aucun dédommagement.

De plus, si les travaux réalisés sans autorisation mettent en péril le bon fonctionnement des équipements ou la sécurité des lieux, votre bailleur peut exiger la remise en état immédiate du logement à vos frais, même en cours de bail.

Afin d’éviter tout malentendu qui risquerait de déboucher sur un litige, il paraît plus raisonnable et prudent, en cas de doute, d’obtenir l’accord de votre bailleur pour la réalisation de vos travaux, même d’amélioration.

Une femme avec gants et serpillère